Sábado 20 de Abril de 2024
El portal de la papa en Argentina
-5.17%Variación precio
puestos MCBA
  • Intervalos nubososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    11° - 22°
  • Intervalos nubososVilla DoloresCórdoba, Argentina
    15° - 26°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    16° - 26°
  • Intervalos nubososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    - 24°
  • Intervalos nubososCandelariaSan Luis, Argentina
    14° - 28°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 18°
  • Cielos despejadosSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    14° - 26°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Europa 30/10/2023

España: Edurne pourrait remplacer la variété Monalisa

Alfonso Sáenz de Cámara, directeur de la coopérative UDAPA et président du Club Ibérique des Professionnels de la Pomme de terre :

La campagne de pommes de terre se termine progressivement dans les dernières zones de Castille et Léon, après avoir commencé avec 15-20 jours d’avance dans la région au début du mois de juillet. « La saison de démarrage a commencé très fort grâce à de bonnes conditions météorologiques qui ont profité à la culture pendant les semis, mais la demande n’a pas rattrapé le retard jusqu’au début de l’exportation », explique Alfonso Sáenz de Cámara, directeur de la coopérative UDAPA et également président du Club Ibérique des Professionnels de la Pomme de terre.

« En France et en Belgique, il a plu au moment de la plantation et avant la récolte, ce qui a augmenté la demande de pommes de terre espagnoles. En effet, les chiffres de juillet indiquent que 58 000 tonnes ont été exportées, ce qui n’est pas très habituel. Une grande partie de ces volumes a été destinée à l’industrie, ce qui a été déterminant pour les exportations de Castille et Léon en juillet et a permis de mettre fin au pic de production qui existait à ce moment-là, réduisant ainsi la pression sur l’offre. »

« Les prix étaient d’environ 30 centimes par kilo, avec des productions qui, selon les dires, avoisinaient 55-60 tonnes par hectare, de sorte que nous estimons que, à la fin de la campagne, sur 16640 hectares en Castille et Léon, la récolte ne sera pas loin du million de tonnes. »

« Ces dernières semaines, il y a eu des tempêtes et des interruptions dans la récolte, mais au lieu d’influencer les rendements, elles ont influencé la qualité visuelle du produit pour le lavage, qui a beaucoup baissé, ce qui a permis de commencer à importer des produits de France, bien qu’ils soient plus chers que le produit d’ici. En raison de son moins bon état de lavage, il est payé entre 23 et 25 centimes et est principalement destiné à la mise en sac et à l’industrie, mais malgré cette baisse de prix, il reste très rentable car on enregistre des rendements dans certaines zones tardives de Castille et Léon allant jusqu’à 80 tonnes à l’hectare. »

Les derniers départs tardifs vont se poursuivre car dans les autres zones de culture du nord de la péninsule, la récolte est terminée ; comme en Álava, où sur les 350 hectares directement cultivés par l’UDAPA dans la province, une moyenne de 53 tonnes à l’hectare a été dépassée. « En général, nous sommes très satisfaits. Les rendements sont assez bons et la qualité du lavage est bonne », explique Alfonso. « De plus, le produit est très sain et nous nous attendons à ce qu’il se conserve bien. »

Le stockage a été l’un des facteurs les plus préoccupants ces dernières années car la Commission Européenne a limité le nombre de matières actives autorisées pour le stockage des pommes de terre et cette année, les conditions climatiques avec des températures élevées ont provoqué un stress plus important des tubercules, de sorte que « le stockage est encore plus complexe car les produits autorisés n’ont pas l’efficacité de l’ancien CIPC. En France, d’ailleurs, on en fait déjà l’expérience. »

« Une tendance qui se profile et qui va se développer, ce sont les formats de pommes de terre de 4ème et 5ème gamme »

La consommation est un autre facteur sur lequel le secteur a des vues, car les chiffres mensuels publiés par le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation reflètent une tendance à la baisse. Les dernières données publiées, qui concernent le mois d’avril, montrent que la consommation de pommes de terre, si l’on tient compte des douze mois écoulés jusqu’à cette date, a diminué de 7,2 %.

« Une tendance qui se profile à l’horizon et qui va se développer parce que les consommateurs le demandent, ce sont les formats de pommes de terre de 4ème et 5ème gamme, comme les formats micro-ondables, qui se portent très bien. Les ménages évoluent vers des produits plus pratiques et plus faciles à préparer et la pomme de terre s’adapte à ce nouveau modèle. »

« Il existe également un nombre croissant de produits de qualité spécifiques à la recherche de marchés de niche, tels que la pomme de terre de friture spéciale de type Agria, ou de formules de présentation différentes pour le marché, telles que les marques. C’est le cas de la pomme de terre Amandine, qui offre un produit stable tout au long de l’année dans un format reconnaissable par l’acheteur », souligne Alfonso.

À l’UDAPA, l’innovation est allée de pair avec l’Institut Basque de Recherche et de Développement Agricole Neiker, avec lequel ont été développées les variétés Beltza, une pomme de terre à la peau et à la chair violettes, et Edurne.

« La variété Edurne, en particulier, est une pomme de terre polyvalente qui pourrait remplacer naturellement la variété Monalisa, très demandée par les consommateurs comme étant la meilleure pomme de terre pour les omelettes, et également préférée par les fabricants d’omelettes aux pommes de terre. De plus, elle s’est très bien comportée en Alava et nous avons l’idée de la multiplier et, grâce à notre label Eusko, qu’elle soit fraîche ou préparée dans différents formats, elle sera reconnue comme un produit basque de qualité, fiable et de kilomètre 0. »

Pour plus d’informations :

UDAPA

Paduleta 1, Pol. Ind. de Júndiz

01015 Vitoria-Gasteiz (Espagne)

udapa@udapa.com

https://udapa.com

Fuente: https://www.freshplaza.fr/article/9571069/edurne-pourrait-remplacer-la-variete-monalisa/


Te puede interesar