Sábado 24 de Febrero de 2024
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    11° - 20°
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesVilla DoloresCórdoba, Argentina
    17° - 29°
  • Cielos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    18° - 29°
  • Cielos nubosos con chubascos tormentososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    10° - 20°
  • Intervalos nubosos con chubascos tormentososCandelariaSan Luis, Argentina
    19° - 29°
  • Intervalos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    13° - 27°
  • Cielos cubiertos con lluvias débilesSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    19° - 24°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Europa 30/11/2023

Francia: Plus chère la pomme de terre, mais pas question de s’en priver à Nîmes

Les prix de la pomme de terre sont à la hausse. Faibles récoltes dues à la sécheresse et augmentation de la demande, mais pas question pour autant de se priver de pommes de terre. France Bleu Gard Lozère l’a constaté à Nîmes.

Au chapitre"tout augmente" : même les pommes de terre. Jusqu’à 25%. Rageant, la pomme de terre, en toute saison est un des aliments préférés des français. Pour l’heure, selon les professionnels gardois les prix semblent se stabiliser, mais les craintes d’une nouvelle flambée persistent. Les raisons sont diverses, la sécheresse qui fait baisser le tonnage, le coût de l’énergie et une demande toujours en hausse - chez-nous et à l’étranger - ce qui fait mécaniquement augmenter les prix. Pas question pour autant de se priver de pommes de terre.

"Pas question de répercuter l’augmentation sur nos clients".

Frites, chips ou plus de saison pot au feu, raclette ou soupe, la pomme de terre partout, "j’en mange jusqu’à 3 fois par semaine". La bintje - la pomme de terre de base - 1.68€ en 2022 la pomme de terre de base frise les 2€, presque autant que les variétés locales forcément plus chères, "elle n’a jamais été à 2€, elle est vraiment très très chère".

Et des pommes de terre, Jérôme, patron d’un très couru snack près d’un lycée, en commande jusqu’à150 kg/Semaine avec un prix qui a doublé, "cela râle mais on ne peut pas répercuter cette hausse sur nos clients, des lycéens".

Aux halles de Nîmes nous rencontrons Serge, "Je viens de prendre des pommes de terre de Camargue*, elles sont nouvelles et plus fermes*". A la question "sont-elles plus chères ?", "m’en fous".

Tous ne réagissent pas de même façon. Pas encore le prix du caviar, mais récolte en berne et forte demande y compris venue de l’étranger - les Pays Bas notamment - La pomme de terre s’envole mais pas question pour autant de s’en priver, "la pomme de terre ? Non Je diminuerai ma consommation mais pas question de me passer de pommes de terre".

"Depuis la Covid, elle augmente chaque année"

Aux halles de Nîmes, Sébastien, LE spécialiste de la pomme de terre. Une dizaine de variétés dont beaucoup de locales. Une augmentation des prix qui n’est pas nouvelle. "Depuis la Covid, elle augmente chaque année, ces derniers mois, les prix semblent se stabiliser un peu". Mais les effets de la sécheresse sur la récolte, conjugués à l’augmentation de la demande lui font craindre une nouvelle hausse**. "Peut-être un petit peu, mais pour un bon plat avec des pommes de terre, on ne regarde pas**".**

Fuente: https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/plus-chere-la-pomme-de-terre-mais-pas-question-de-s-en-priver-a-nimes-dans-le-gard-8862600


Te puede interesar