Miércoles 7 de Diciembre de 2022
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Intervalos nubosos con chubascos tormentososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    15° - 30°
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesVilla DoloresCórdoba, Argentina
    24° - 40°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    24° - 39°
  • Cielos despejadosEstacion UspallataMendoza, Argentina
    15° - 30°
  • Intervalos nubososCandelariaSan Luis, Argentina
    24° - 42°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    18° - 35°
  • Intervalos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    23° - 37°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Europa 23/11/2022

Bélgica:

Le CRA-W, en collaboration avec la Fiwap et Biowallonie, a installé pour une 4e année consécutive son essai et sa démonstration de variétés de pommes terre robustes.

Les variétés robustes, selon la convention « pommes de terre bio robustes » sont, par ordre d’importance, fortement tolérantes (voir résistantes) au mildiou ; plus tolérantes aux stress abiotiques, principalement sécheresse et chaleur (ce dernier élément étant plus important que le premier) que les variétés courantes ; et pour certaines d’entre elles, moins gourmandes en azote…

L a visite 2022, qui a eu lieu à Gembloux le 26 août dernier, a réuni une septantaine de producteurs, obtenteurs, acheteurs, techniciens et scientifiques de la pomme de terre, venant de Belgique, mais aussi des Pays-Bas et de France.

Lors de cette visite, les variétés qui n’avaient pas encore été testées 3 ans d’affilée ont été montrées et commentées. Sur les 34 variétés robustes (d’après la liste officielle belge de variétés robustes 2022), 21 ont été mises en essais. 5 clones issus du programme de création variétal du Cra-w (Alice Soete et al) ont également été implantés, récoltés et commentés.

Pour rappel, les rapports des essais 2019, 2020 et 2021 sont à voir sur les sites des organisateurs (Cra-w, Fiwap et Biowallonie). Le rapport 2022 sera publié fin de cette année, début 2023.

Le tableau 1 détaille les résultats préliminaires en matière de rendement (kg par plante), de PSE (poids sous eau) ainsi que de répartition des calibres. Attention, les variétés se jugent sur les résultats d’essais pluriannuels, il ne faut donc jamais faire de conclusions trop hâtives, d’autant plus qu’il s’agit ici de résultats issus d’un prélèvement intermédiaire (22-08-2022) et sans répétitions. Aucune des variétés de l’essai n’a montré de symptômes de mildiou. L’essai était en zéro protection fongicide, a été irrigué 3 fois (partie démo) avec une tentative d’inoculation (par Phytophthora infestans) qui n’a pas abouti, en raison des conditions particulièrement sèches et chaudes de la saison… Si le mildiou n’a pas eu d’effet discriminant, comme cela avait été le cas en 2021, c’est la sécheresse et la chaleur qui l’ont été cette saison !

Les résultats 2022

Le tableau 1 (F. Ben Abdallah, Cra-w) reprend les rendements intermédiaires tel que mesurés le 22 août, quelques jours avant la visite du 26 août 2022.

Au cours de cette saison exceptionnellement sèche et encore plus chaude, on remarquera les 3 chairs fermes (CF) avec les meilleurs rendements (Alix, Camillo, Zen), en chair tendre (CT), les performances de Cayman, Cephora, Jacky, Sound et 14-15-11 (clone du Cra-w). En frites, les bons résultats de Alanis et 14-08-05 (clone du Cra-w) et les meilleurs résultats de Beyoncé en chips.

46-4040-PDT-01-web

Et en 2019, 2020 et 2021 ?

Le tableau 2 (F. Ben Abdallah, Cra-w) reprend les rendements fin de saison des essais variétés bio robustes en 2019, 2020 et 2021. Deux saisons culturales sèches et chaudes suivies par un été humide et frais, et une pression mildiou quasi inégalée…

Les résultats sont à lire année par année et suivant le type de pommes de terre. La quatrième colonne à droite reprend la moyenne des 3 dernières années. Il s’agit de rendements bruts par ha, aucune correction n’ayant été faite pour se rapprocher des rendements pratiques où l’on enlève 20 % (pertes en forière, train de pulvérisateur, coins, etc.) au rendement brut pour établir des rendements s’approchant de la « pratique ».

En chair ferme (CF), parmi les 13 variétés testées, on remarquera les faibles rendements toutes années confondues en Agila, Alix, Allians, Cereza (une non robuste) et en Tentation. Avec la pression mildiou quasi inégalée en 2021, on voit les qualités de Camillo et de Vitabella (Muse a été retirée du catalogue de HZPC pour problèmes de coup d’ongles et craquements de l’épiderme).

En chair tendre (CT), on remarquera (exception faite de Passion uniquement testée en 2019), les très bons rendements pluriannuels de Acoustic, Connect et Twister. Et les bons rendements en Cammeo, Carolus, Cephora, Levante et Sound.

En chips, c’est Beyoncé qui sort du lot et en frites les meilleures variétés point de vue rendements sont Kelly (en perte de vitesse), Lady Jane et Sarpo Mira (quasiment plus cultivée). Retenons Alanis avec ses 37 t de moyenne, avec des rendements moins bons en 2020 et 2021.

Ce tableau sera repris dans le rapport 2022 de l’essai robuste, complété avec les résultats 2022 qui seront rajoutés.

46-4040-PDT-02-web

L’avenir des robustes est tout vert !

Les variétés robustes ont montré tout leur intérêt au cours de la saison 2021, particulièrement difficile et onéreuse en matière de lutte contre le mildiou. Que ce soit en culture bio, où des variétés non robustes ont terminé leur cycle avec des rendements parfois dramatiquement bas (entre 8 et 10 à 15 t/ha), malgré des traitements au cuivre ; ou encore en culture conventionnelle, où certains producteurs n’ont pas réussi « à suivre » en matière de protection fongicide, ont parfois dû abandonner certaines parcelles et ont vu leur rendement (fortement) affecté, mais parfois aussi leur qualité (tubercules mildiousés, conservations impossibles).

Avec la réforme de la PAC (-50 % de phyto d’ici 2030), les nouvelles ambitions de réduction de l’usage des phytos des autorités, ou encore simplement des politiques commerciales d’acheteurs toujours plus nombreux sur le « zéro résidus / moins de phytos / zéro phytos après la levée / interdiction de certains phytos / réduction de « x » pourcent des phytos de manière arbitraire / volonté de développement du bio » (un ou plusieurs choix sont possibles), les variétés robustes ont l’avenir devant elles !

La génétique, c’est-à-dire notamment les variétés avec plusieurs gènes de résistance au Phytophthora infestans, est la manière la plus facile et rapide de répondre à la demande de réduction d’utilisation des produits de protection des plantes. Les techniques culturales, les biostimulants et « phytos verts », ainsi que les divers produits stimulants de défense des plantes (SDP) ne sont que des solutions ayant une influence secondaire. Même si de grands pas sont en train d’être faits dans ces domaines…

Beyoncé ( à gauche au 5 août) est une variété chips qui a eu un très bon comportement face au mildiou (en 2021) et qui a le meilleur rendement intermédiaire en chips en 2022. Vitabella ( à droite) est une chair ferme mi-hâtive qui a donné d’excellent rendement en 2021 face au mildiou, mais elle a décroché assez vite durant l’été 2022.

Beyoncé ( à gauche au 5 août) est une variété chips qui a eu un très bon comportement face au mildiou (en 2021) et qui a le meilleur rendement intermédiaire en chips en 2022. Vitabella ( à droite) est une chair ferme mi-hâtive qui a donné d’excellent rendement en 2021 face au mildiou, mais elle a décroché assez vite durant l’été 2022. - DR/Fiwap

Vers une demande de l’acheteur ?

La plupart des obtenteurs (d’abord néerlandais, ensuite belges et français, et de manière moins dynamique allemands) développent des programmes de création variétale incluant un ou plusieurs gènes de résistance pour les nouvelles variétés. Agrico, dès 2019, a annoncé que plus aucune nouvelle variété à l’horizon 2030 (c’est dans moins de 8 ans) ne sortirait de chez eux sans un ou plusieurs gènes de résistance au Phytophthora infestans . Le jour viendra (vite ?), ou un acheteur, vite suivi par les autres, déclarera qu’il voudra une pomme de terre traitée au maximum 4 à 5 fois, contre de 12 à 20 fois par le passé. Ce jour-là, les feux passeront définitivement au vert pour le développement des robustes, particulièrement en culture conventionnelle.

Dans la gamme des robustes actuelles, il y a de multiples chairs tendres (souvent multi-usages), une demi-douzaine de chairs fermes, et encore moins de variétés frites ou chips. Mais d’ici moins de 5 ans (?), plusieurs variétés frites seront / devraient être disponibles pour remplacer l’Agria (en bio), ou qui sait (à une échéance plus lointaine), la Fontane, l’Innovator et la Challenger en conventionnel. Le développement de la production de plants suivra alors rapidement (quelques années).

« Demain », il faudra que les variétés robustes (et par extension les autres) aient au moins 3 autres tolérances ou résistances (par rapport à la définition actuelle des variétés robustes) : tolérance/ résistance aux virus Y et Yntn, plus forte adaptation à la chaleur (un feuillage dense couvrant bien peut être un plus)et dormance longue et/ou germination retardée en conservation. La tolérance, voir la résistance à l’alternariose pourrait à l’avenir aussi devenir un critère plus important.

Daniel Ryckmans,

Fuente: https://www.sillonbelge.be/10067/article/2022-11-19/les-varietes-de-pommes-de-terre-robustes-en-2022-et-demain-la-genetique-la


Te puede interesar