Martes 16 de Agosto de 2022
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubosos con lluvias débilesBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 14°
  • Cielos despejadosVilla DoloresCórdoba, Argentina
    - 24°
  • Cielos despejadosRosarioSanta Fe, Argentina
    - 21°
  • Cielos nubosos con lluvias débilesEstacion UspallataMendoza, Argentina
    - 15°
  • Cielos despejadosCandelariaSan Luis, Argentina
    - 23°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 12°
  • Cielos despejadosSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    - 23°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Asia 27/07/2022

Oran: Des récoltes record

La labellisation de la clémentine sans pépins de Misserghine, mondialement connue, boostera son exportation.

Le retour à la source est une vertu.» Cette maxime trouve son terrain d’application dans les deux wilayas agricoles de l’ouest du pays, Oran et Mostaganem. À la faveur des nouvelles transformations décidées au plus haut niveau, l’on songe d’ores et déjà à l’élargissement des espaces dédiés exclusivement à l’agriculture. C’est ainsi que le Conseil interprofessionnel de la filière agrumes compte étendre la superficie de cette culture à 900 hectares, durant les cinq prochaines années. C’est ce qu’a indiqué le président du Conseil, Derbal Mohamed Boukerroucha, soulignant que «le but recherché est d’assurer une disponibilité de cette variété de fruits sur le marché tout au long de l’année».

La même source rappelle que «la superficie actuelle des agrumes est estimée à environ 400 hectares». Dans le même contexte, il a fait état «d’un programme comprenant la plantation, chaque année, de 100 hectares de différentes variétés d’oranges». Il s’agit, selon la même source, «de la clémentine pour laquelle la région de Misserghine est célèbre». «Trois ans auparavant, le Conseil et l’association «Clémentine de Misserghine» ont déposé un dossier portant sur la labellisation de cette variété d’orange», souligne Boukerroucha. Et d’ajouter que «la labellisation dudit produit nous permettra son exportation».

La mise en oeuvre de ce projet nécessite le soutien des autorités locales. D’autant que «chaque arbre coûte environ 500000 DA et nécessite également une bonne irrigation», a fait savoir le président du Conseil, indiquant que «les deux puits dont ont bénéficié les producteurs d’agrumes ne permettent pas l’extension des superficies agrumicoles». Une autre wilaya, et pas des moindres, vise loin. Il s’agit de Mostaganem, connue pour ses terres nourricières, qui a produit, cette année, plus de 4,6 millions de quintaux de légumes». Il s’agit de «la récolte des diverses cultures des champs et des cultures protégées (serres), dans le cadre des deux campagnes saisonnières et précoces», a-t-on précisé.

La même source a affirmé que «la campagne saisonnière a abouti à la récolte de plus de 3,3 millions qx de pomme de terre de saison», rappelant que «la superficie globale cultivée est de 11.000 hectares de terres agricoles cultivées consacrés à cette filière vitale». «Elle représente 100% de la superficie totale ciblée cette année», a-t-on ajouté. Et de souligner que «cette récolte s’ajoute à la récolte de semences de pomme de terre estimée à 75.000 quintaux qui seront destinés à couvrir les besoins des agriculteurs lors de la campagne de plantation tardive». Durant cette période, les agriculteurs ont récolté 366.000 quintaux d’autres légumes de saison. Il s’agit principalement des oignons verts, des betteraves, des carottes, des haricots verts, du maïs, des artichauts, des petits pois, des navets et les courgettes. La récolte de huit autres grandes cultures est attendue dans les prochains jours, a-t-on indiqué de même source. À ce bilan positif s’ajoute celui, provisoire, des opérations de récolte des légumes protégés (serres), dont la production a dépassé 621.000 quintaux. Il s’agit, entre autres, de 309.000 quintaux de tomates récoltés sur une superficie de 1.079 hectares sur un total de 1.227 hectares alloués à cette activité agricole. La campagne de récolte des primeurs irrigués et non irrigués a permis la production de 310.000 quintaux de cultures maraîchères, qui ont été plantées sur une superficie totale de 4.160 hectares, ajoute la même source. La production maraîchère de la wilaya de Mostaganem a dépassé, l’an dernier, les 11 millions de quintaux, dont 5 millions de pomme de terre, grâce aux trois campagnes précoces, ainsi que les campagnes saisonnières et tardives. Ce qui représente 75% de la production végétale de la wilaya, estimée à 14 millions de quintaux, selon la même source.

Fuente: https://www.lexpressiondz.com/nationale/des-recoltes-record-358782


Te puede interesar