Viernes 17 de Mayo de 2024
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 12°
  • Intervalos nubososVilla DoloresCórdoba, Argentina
    - 16°
  • Cielos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    - 14°
  • Cielos nubososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    -2° -
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesCandelariaSan Luis, Argentina
    - 17°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 11°
  • Intervalos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    - 15°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Africa 11/05/2023

Sudáfrica: Si les prix n’avaient pas été aussi élevés cette année, beaucoup de producteurs auraient cessé de planter des oignons

Le prix record des oignons au cours des six derniers mois est une juste récompense pour les agriculteurs sud-africains après deux années difficiles.

Willem de Klerk de PV Fresh sur le marché des produits frais de Tshwane

Il y a dix-huit mois, les prix des oignons étaient au plus bas, mettant en péril le secteur face à la hausse des coûts des intrants et aux coupures d’électricité.

« Si les prix n’avaient pas été aussi élevés cette année, un plus grand nombre de producteurs auraient cessé de planter des oignons », remarque Willem de Klerk, de l’agence PV Fresh sur le marché des produits frais de Tshwane. « Cette année, le rendement n’est pas tout à fait au rendez-vous, mais le prix compense. »

La saison de culture des oignons a été entravée par des coupures d’électricité qui ont perturbé l’irrigation (tout le monde n’a pas les moyens de faire fonctionner ses pivots à partir de générateurs) et par les programmes de pulvérisation, compliqués par les fortes pluies et alourdis par l’escalade des coûts des produits chimiques, de l’énergie et du transport.

Willem fait remarquer que le grand public ne comprend probablement pas pourquoi les oignons sont si chers, ajoutant que les producteurs ne peuvent tout simplement pas se permettre de produire à faible rendement.

Des prix records qui se maintiendront jusqu’à l’hiver

Actuellement, les sacs de 10 kg de gros oignons se vendent entre 130 et 140 rands (6,9 euros) sur ce marché, et les prix ne baissent pas parce que l’offre d’oignons, en particulier de gros calibres, reste limitée.

Les producteurs de cette province peuvent tirer parti de la pénurie mondiale d’oignons en augmentant les possibilités d’exportation vers le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Europe au cours de cette saison.

La saison de l’oignon dans le Northern Cape touche à sa fin et dans le Limpopo, la nouvelle récolte, plantée en février et mars, arrivera en juin et juillet.

« Jusqu’à la fin de l’année dernière, nous considérions que le plafond était de 80 rands (3,95 euros) pour un sac de 10 kg. Je n’ai jamais pensé que nous verrions 100 rands pour un sac de 10 kg, mais à un moment donné, les prix ont même atteint 150 ou 160 rands [7,9 euros]. »

À titre de comparaison, en septembre 2021, un sac de 10 kg d’oignons blancs se vendait environ 30 rands (1,48 euro) sur le marché des produits frais de Johannesburg, ce qui témoigne de la sensibilité des prix du marché à l’offre.

Les oignons rouges sont encore plus chers : jusqu’à 280 rands (13,8 euros) pour un sac de 10 kg.

« Si l’économie était plus forte, j’imagine à peine où les prix auraient fini par se situer ». Il estime qu’il est probable que les oignons continueront à obtenir ces prix élevés pendant au moins les trois prochains mois, tout dépendant de l’importance de la prochaine récolte d’oignons du Limpopo.

Malgré les prix record actuels, les agriculteurs ne sauteront peut-être pas sur l’occasion pour augmenter leurs plantations d’oignons pour la prochaine saison.

« Il est devenu extrêmement coûteux de planter des oignons - les coûts d’établissement pour les oignons sont maintenant d’un quart de million de rands [12 390 euros] par hectare - c’est trop élevé pour qu’un cultivateur prenne des risques. »

Certains de leurs acheteurs ont suspendu leurs achats, espérant une baisse des prix, mais la demande d’oignons est inélastique et, pour l’instant, le marché reste tendu

Pour plus d’informations :

Willem de Klerk

PV Fresh Produce Market Agents

Tél. : +27 72 431 7958

Facebook

Fuente: https://www.freshplaza.fr/article/9525841/si-les-prix-n-avaient-pas-ete-aussi-eleves-cette-annee-beaucoup-de-producteurs-auraient-cesse-de-planter-des-oignons/


Te puede interesar