Sábado 13 de Abril de 2024
El portal de la papa en Argentina
4.08%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubosos con lluvias débilesBalcarceBuenos Aires, Argentina
    12° - 20°
  • Cielos cubiertos con lluvias débilesVilla DoloresCórdoba, Argentina
    13° - 17°
  • Cielos cubiertos con lluvias débilesRosarioSanta Fe, Argentina
    16° - 20°
  • Cielos cubiertos con lluvias moderadasEstacion UspallataMendoza, Argentina
    - 10°
  • Cielos cubiertos con lluvias débilesCandelariaSan Luis, Argentina
    14° - 17°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 17°
  • Cielos cubiertos con lluvias débilesSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    15° - 19°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Europa 23/02/2023

Europa: Petite récolte de pommes de terre néerlandaises en 2021/22 mais un gros volume d’import-export

L’année dernière, des pommes de terre fraîches et transformées ont fait l’objet d’échanges internationaux pour une valeur totale de 13,5 milliards d’euros dans le monde entier.

La valeur des exportations de produits congelés, soit 7 milliards d’euros, était bien plus élevée que celle des pommes de terre de consommation fraîches. Celles-ci avaient un volume de 3,4 milliards d’euros. Le commerce international des autres produits transformés à base de pommes de terre s’élevait à 2,3 milliards. Et celui des pommes de terre de semence était de 0,7 milliard d’euros. Ces chiffres ne comprennent pas les produits souvent innovants fabriqués à partir de pommes de terre « féculières ».

Au moins dans le nord-ouest de l’Europe, la majeure partie des pommes de terre de consommation est destinée à l’industrie (3e gamme). Les grandes entreprises ont des filiales dans plusieurs pays du nord-ouest de l’Europe. Cela explique l’importance du commerce mutuel entre les principaux pays producteurs que sont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Pour la saison actuelle, malgré la sécheresse plutôt prolongée au printemps et en été, on s’attend à une récolte importante de 3,93 millions de tonnes aux Pays-Bas. Au cours des 10 dernières années, seules les années 2011 et 2017 ont connu une récolte de pommes de terre de consommation aussi importante. Dans de nombreux autres pays, la récolte n’est pas aussi importante. C’est une toute autre histoire pour les pommes de terre de semence. Environ 1,5 million de tonnes sont récoltées chaque année aux Pays-Bas. Au niveau mondial, les Pays-Bas en sont de loin le premier exportateur. Le marché de la pomme de terre de fécule est également à part. Aux Pays-Bas, c’est un produit majeur, avec une production annuelle d’un peu moins de 2 millions de tonnes.

Une production mondiale, un commerce essentiellement local

Les pommes de terre sont cultivées dans le monde entier, la Chine et l’Inde se distinguant par leur volume de production. Le commerce international a également lieu dans le monde entier, mais la plupart des échanges se font entre un nombre limité de pays d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord. Les principaux pays importateurs et exportateurs de pommes de terre de consommation sont concentrés en Europe occidentale. La plupart des pommes de terre de consommation sont destinées à l’industrie de la transformation. Les grands transformateurs de chips possèdent plusieurs usines dans les différents pays. En fonction des besoins et de la disponibilité, les pommes de terre industrielles vont des producteurs (sous contrat) aux usines, en passant ou non par le courtage, et traversent régulièrement les frontières nationales dans les deux sens. Lorsque l’on exporte (et importe) des pommes de terre avec les pays voisins, on peut se demander dans quelle mesure cela est pertinent. En fait, tout le nord-ouest de l’Europe (Belgique, Pays-Bas, Allemagne et France) peut être considéré comme une seule zone de culture.

Sur les presque 4 millions de tonnes transformées par l’industrie de transformation néerlandaise au cours de la saison 2021/22 (en juin et juillet), 1,56 million de tonnes, soit près de 40 %, provenaient de l’étranger. Sur la production néerlandaise de pommes de terre de consommation, environ trois quarts sont allés à l’industrie de transformation néerlandaise. La grande majorité des importations néerlandaises de pommes de terre de consommation sont destinées à l’industrie.

La Belgique exporte pour 3 milliards d’euros de produits congelés

Les Pays-Bas et la Belgique sont de gros consommateurs de pommes de terre, surtout en tant que pays commerçant. Outre 3 à 4 millions de pommes de terre de consommation, les Pays-Bas produisent également beaucoup (1,5 million de tonnes) de pommes de terre de semence et de pommes de terre de fécule (1,8 million de tonnes). La Belgique produit 3,5 à 4 millions de tonnes de pommes de terre. La quasi-totalité d’entre elles sont des pommes de terre de consommation.

La saison dernière, les Pays-Bas ont exporté pour près de 3 milliards d’euros de pommes de terre, y compris les produits transformés, mais à l’exclusion de toutes sortes de produits dérivés dans lesquels les pommes de terre sont transformées. Les exportations de la Belgique au cours de la saison 2021/22 se sont élevées à près de 2,7 milliards d’euros. Les Pays Bas sont ainsi de loin les principaux pays exportateurs de pommes de terre, fraîches et transformées. Les États-Unis et le Canada viennent ensuite avec une valeur totale d’exportation d’environ 1,5 milliard d’euros.

Pour la Belgique, le commerce des produits congelés est dominant avec des exportations, lors de la dernière saison, de 3 millions de tonnes pour une valeur de 2,2 milliards d’euros. Les importations et exportations belges de pommes de terre de consommation ne sont comparativement pas très importantes. Les Pays-Bas importent et exportent beaucoup de pommes de terre de consommation, mais en valeur, les exportations de produits congelés sont de loin les plus importantes, avec une valeur de 1,8 milliard d’euros pour la dernière saison.

Les frontières nationales n’ont pas d’importance dans le monde de la pomme de terre

La majeure partie des pommes de terre de consommation, comme nous l’avons mentionné, est destinée à l’industrie de la 3e gamme. Selon les différents bureaux de statistiques, les Pays-Bas ont exporté beaucoup de pommes de terre de consommation au cours de la dernière saison mais les importations étaient également importantes. Selon Eurostat/CBS, 1,6 million de tonnes de pommes de terre de consommation ont été exportées des Pays-Bas la saison dernière. C’est beaucoup par rapport aux saisons précédentes. L’industrie belge de 3e gamme est de loin l’acheteur le plus important avec une quantité de 745 000 tonnes au cours de la dernière saison. Les chiffres des importations belges donnent une quantité légèrement inférieure pour les importations en provenance des Pays-Bas, soit 660 000 tonnes.

Les exportations vers les pays de l’UE constituent la majeure partie des exportations, puisque 325 000 tonnes de pommes de terre de consommation ont été exportées vers des pays non membres de l’UE la saison dernière. C’est un peu moins que la saison précédente mais plus qu’auparavant. Les principaux acheteurs hors UE au cours de la dernière saison étaient la Côte d’Ivoire, la Suisse, la Mauritanie, le Sénégal, Trinité-et-Tobago et le Mali.

Des importations presque entièrement destinées à l’industrie

Les Pays-Bas importent également de nombreuses pommes de terre de consommation. Celles-ci sont alors principalement destinées à l’industrie. La saison dernière, les Pays-Bas ont importé pas moins de 1,9 million de tonnes. Selon CBS/Eurostat, la grande majorité (1,3 million de tonnes) était importée d’Allemagne. Une telle quantité n’est d’ailleurs pas tout à fait reflétée dans les chiffres des exportations allemandes. Avec 0,9 million de tonnes, celles-ci sont nettement inférieures, mais restent tout de même assez importantes.

Viennent ensuite la Belgique et la France, qui sont les autres fournisseurs de pommes de terre de consommation/industrielles des Pays-Bas. Il est intéressant de noter que le chiffre des importations néerlandaises en provenance de Belgique, soit 300 000 tonnes au cours de la dernière saison, est considérablement inférieur à celui des exportations belges vers les Pays-Bas, qui est de 750 000 tonnes. Dans l’ensemble, il semble qu’il y ait beaucoup d’échanges de pommes de terre de consommation/industrielles entre les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne et, dans une moindre mesure, la France, mais que les chiffres ne correspondent pas toujours bien. On estime que les consommateurs néerlandais achètent un peu moins de 300 000 tonnes de pommes de terre (de table). Pour une petite partie, il s’agit d’importations de printemps.

La France et l’Allemagne, principaux pays exportateurs

La France est d’ailleurs le premier exportateur mondial de pommes de terre de table. Au cours de la dernière saison, elle a même exporté 2,5 millions de tonnes. La Belgique et l’Espagne sont les deux grands acheteurs, suivis de l’Italie et du Portugal. Les exportations vers les Pays-Bas se sont élevées à environ 90 000 tonnes. Les exportations françaises vers les pays hors de l’UE sont de taille modeste. L’Allemagne est le deuxième exportateur mondial de pommes de terre de consommation, avec un volume de près de 2 millions de tonnes au cours de la dernière saison. Les Pays-Bas étaient de loin le principal acheteur, suivis de loin par la Belgique et l’Italie. L’Allemagne exporte également des quantités relativement modestes vers des pays extérieurs à l’UE.

Les Pays-Bas et la Belgique sont suivis par les États-Unis (en 2021 0,56 million de tonnes) en tant que pays exportateur, puis par l’Iran (également 0,56), l’Égypte (0,46), le Pakistan (0,43), le Canada (0,43), la Chine (0,39), l’Inde (0,35) et l’Espagne (0,33).

Après la Belgique et les Pays-Bas, l’Espagne est le troisième pays importateur mondial de pommes de terre de consommation. Au cours de la dernière saison, l’Espagne a importé 0,85 million de tonnes. La France était de loin le principal fournisseur. Les autres grands pays importateurs de pommes de terre de consommation sont : Italie, Ouzbékistan, Russie, Allemagne, États-Unis, Portugal, Népal, France et Afghanistan.

La saison dernière, les exportations de pommes de terre congelées de la Belgique et des Pays-Bas ont atteint un niveau record

En Belgique surtout, de nombreuses pommes de terre sont destinées à l’industrie du surgelé. La saison dernière, la Belgique a exporté pas moins de 3 millions de tonnes de produits de pommes de terre surgelés pour une valeur de 2,23 milliards d’euros. La Belgique exporte vers de nombreux pays, dont une quarantaine dépasse les 10 000 tonnes. La France est le principal client, suivie par le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne. Le Brésil est le principal marché plus lointain pour les frites surgelées belges. Il est suivi par les États-Unis. La saison dernière, un record de 200 000 tonnes a pu être exporté vers les États-Unis. D’ailleurs, pour les États-Unis, le Canada est de loin le plus important fournisseur de produits de pommes de terre surgelés. Plus de 1,1 million de tonnes ont été exportées la saison dernière. Par ailleurs, sur l’ensemble des exportations belges, un peu moins de la moitié est destinée à des pays extérieurs à l’UE.

La saison dernière, les Pays-Bas ont dépassé la barre des 2 millions de tonnes de produits de pommes de terre congelés à l’export. C’est beaucoup plus que lors des deux saisons précédentes. Les Pays-Bas exportent également vers de nombreux pays : le Royaume-Uni est le principal acheteur, suivi de l’Allemagne, de la Belgique, de la France et de l’Arabie saoudite. Par ailleurs, plus de la moitié des exportations néerlandaises de pommes de terre surgelées sont destinées à des pays extérieurs à l’UE.

Les exportations néerlandaises de pommes de terre de semence sont restées à la traîne au cours de la dernière saison

Les pommes de terre de semence constituent un marché totalement différent. Grâce à leur situation géographique proche de la mer et à leurs connaissances, les Pays-Bas sont un acteur majeur sur ce marché dans le monde entier. La saison dernière, les Pays-Bas ont exporté environ 800 000 tonnes de plants de pommes de terre, selon les chiffres d’Eurostat/CBS. C’était moins qu’en 2020/21 et encore moins que les saisons précédentes. En 2016/17, cela aurait pu être proche d’un million de tonnes, selon cette source. La production de plants de pommes de terre aux Pays-Bas se situe autour de 1,5 million de tonnes depuis des années. Si les chiffres des différents pays sont corrects, les Pays-Bas représenteraient environ la moitié du commerce international de plants de pommes de terre. Les plants de pommes de terre néerlandais sont destinés à de nombreux pays. Environ 55 à 60 % sont destinés aux pays de l’UE, la Belgique étant le pays le plus important. En dehors de l’UE, les pays d’Afrique du Nord, l’Algérie, l’Égypte et le Maroc sont les principaux acheteurs. Les autres acheteurs sont : Israël, Cuba, l’Irak, la Turquie, l’Arabie saoudite, le Liban et le Pakistan.

Pommes de terre féculières

Un peu moins de 2 millions de tonnes de pommes de terre féculières sont cultivées chaque année aux Pays-Bas, surtout dans les provinces du nord. Il s’agit d’un marché très distinct. Ces pommes de terre servent à la fabrication d’une grande variété de produits souvent très innovants.

Cliquez ici pour les chiffres de base

Pour plus d’informations :

Fuente: https://www.freshplaza.fr/article/9504280/petite-recolte-de-pommes-de-terre-neerlandaises-en-2021-22-mais-un-gros-volume-d-import-export/


Te puede interesar