Rusia: La Russie refoule des cargaisons de pomme de terre algérienne | ARGENPAPA
Miércoles 15 de Agosto de 2018
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 14°
  • Cielos despejadosVilla DoloresCórdoba, Argentina
    - 18°
  • Cielos despejadosRosarioSanta Fe, Argentina
    - 16°
  • Intervalos nubososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    -4° - 12°
  • Cielos despejadosCandelariaSan Luis, Argentina
    - 20°
  • Intervalos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 13°
  • Cielos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    11° - 20°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Asia 12/06/2018

Rusia: La Russie refoule des cargaisons de pomme de terre algérienne

Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), Ali Bey Nasri, a affirmé aujourd’hui sur les ondes de la Chaîne III que la Fédération de Russie a refoulé des cargaisons de pomme de terre à cause d’une forte contenance

Ali Bey Nasri estime qu’«il ne suffit pas de produire. Il faut également savoir produire et respecter des normes afin qu’on n’entache pas la bonne réputation des produits algériens

Pour lui, il est plus que nécessaire de savoir que le marché international est difficile et qu’il faudra bien s’armer pour le conquérir. Ali Bey Nasri estime que l’Etat algérien ne fait pas suffisamment pour stimuler l’acte d’exporter correctement. Les exportateurs doivent être encadrés et préparés pour ne pas se retrouver dans des situations de retour de leurs marchandises avec tout ce que cela induit comme pertes financières.

Le président de l’Anexal a beaucoup insisté sur les difficultés à investir ces marchés, appelant vivement «à un soutien et à une assistance sans faille des pouvoirs publics afin que les entreprises exportatrices réussissent leur pari». Ali Bey Nasri assure qu’«il existe présentement un contingent de 281 produits, en quantités plus ou moins significatives, qui ont commencé à conquérir des marchés à l’extérieur, une dynamique qui reste à consolider en jouant sur la compétitivité».

Pour lui, le démantèlement tarifaire prévu à partir de 2020 dans l’accord d’association avec l’Union européenne constitue un défi majeur pour l’Algérie. «Faudrait-il y rester ou bien le quitter ? La réalité, c’est qu’on a rien fait, depuis 2010, pour permettre à nos entreprises de se mettre en ordre de bataille», a-t-il assuré, rappelant que les importations en provenance de l’UE s’élèvent à 20 milliards de dollars. Ali Bey Nasri a également critiqué le manque de flexibilité de la réglementation régissant le rapatriement des devises en faveur des exportateurs.

Fuente: https://www.algeriepatriotique.com/2018/06/05/russie-refoule-cargaisons-de-pomme-de-terre-algerienne/


Te puede interesar