Martes 17 de Octubre de 2017
El portal de la papa en Argentina
-3.08%Variación precio
puestos MCBA
  • Intervalos nubososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    13° - 27°
  • Intervalos nubososVilla DoloresCórdoba, Argentina
    18° - 34°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    15° - 29°
  • DespejadoEstacion UspallataMendoza, Argentina
    - 23°
  • Intervalos nubososCandelariaSan Luis, Argentina
    16° - 36°
  • Intervalos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    12° - 27°
  • DespejadoSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    16° - 33°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Africa 09/10/2017

Marruecos: Conseils de lutte contre le mildiou de la pomme de terre.

Le mildiou de la pomme de terre est une maladie cryptogamique provoquée par le champignon Phytophtora Infestans. Il s’agit de l’une des maladies de la pomme de terre les plus redoutées au Maroc car elle peut entraîner jusqu’à 80% de pertes.

Le mildiou est LA bête noire des producteurs de pomme de terre. Il nécessite un traitement  préventif coûteux et en cas d’infestation, il est très difficile à maîtriser. Coup d’œil sur les symptômes diagnostiqués lors d’une infestation, les techniques pour prévenir l’arrivée de la maladie ou encore les méthodes de lutte.

Symptômes

Le mildiou de la pomme de terre se manifeste sur les différentes zones de la plante : les feuilles, les pétioles et tiges ainsi que les tubercules.

Feuillage et végétation

Tâche foliaire auréolée de jaune-vert pâle

Tâche foliaire auréolée de jaune-vert pâle

Lors d’une infestation à Phytophtora Infestans, des tâches qui brunissent et qui sont entourées d’une auréole vert-clair à jaune apparaissent sur la face supérieure des feuilles. La face inférieure de la feuille est quant à elle recouverte de tâches de duvet blanc. Ces tâches se multiplient puis se dessèchent ce qui conduit à la mort du feuillage.

Attention, ce symptôme peut-être confondu avec le Botrytis Cinerea (Moisissure Grise) en raison du feutrage qui apparaît. Toutefois, le Botrytis s’attaque plutôt à des parties végétales fragiles ou abîmées.

Des tâches brunes, parfois nécrotiques, peuvent se manifester sur les tiges, pétioles ou bouquets terminaux.

Tâches foliaires sur la face supérieure et duvet blanchâtre sur la face inférieure

Tâches foliaires sur la face supérieure et duvet blanchâtre sur la face inférieure

Tubercules

A l’extérieur, les tubercules montrent des tâches aux contours mal définis et des marbrures de couleur brune ou gris-violet. Lorsque l’on coupe ces tubercules, on observe alors des zones marbrées de couleur rouille juste en dessous de la peau. Les dégâts peuvent parfois s’étendre jusqu’au cœur de la pomme de terre. Ces altérations du tubercule sont la porte d’entrée à d’autres pathogènes qui peuvent provoquer de la pourriture humide.

Conditions favorables

Les températures optimales pour le développement du mildiou sont de 15 à 20°C mais il peut se contenter de températures de 10°C à 25°C. Comme tous les champignons, il a besoin d’une forte hygrométrie (90%) ou de présence d’eau sur les feuilles pour se développer.

Symptôme du mildiou sur le tubercule

Symptôme du mildiou sur le tubercule

La maladie apparaît d’abord par foyers isolés, mais elle s’étend très rapidement à l’ensemble de la plantation. Le champignon inactif (zoospore) se conserve dans les débris de pomme de terre ou les tubercules atteints qui, en germant, donnent des plantes « fils » infectées. Le mildiou peut également se conserver dans le sol sous forme d’oospores qui contamineront directement la culture de pomme de terre en place. La dissémination se fait par le biais du vent qui peut transporter les zoospores sur de grandes distances.

Phytophtora Infestans a un caractère infectieux explosif : il se répand rapidement et la maladie se développe très vite. Cela peut s’expliquer par la longitude de son cycle infectieux qui s’étend de 3 à 5 jours lorsque les conditions lui sont favorables.

Lutte

La prévention est LE mot d’ordre pour lutter contre le mildiou de la pomme de terre. Plusieurs actions peuvent être mises en œuvre pour éviter une infection :

Faire une rotation des cultures régulièrement et l’allonger au maximum,

Opter pour des variétés moins sensibles,

Utiliser un fongicide à titre préventif,

S’aider d’un logiciel (outil d’aide à la décision) qui peut anticiper le cycle du mildiou en prenant en compte la météo. Ainsi vous serez alerté des périodes les plus propices à son développement,

Détruire instantanément les déchets et les repousses,

Faire un bon buttage pour éviter la contamination des tubercules « fils » (en fin de culture),

Être réactif : Dès l’apparition des premiers symptômes il faut procéder à un traitement curatif à l’aide d’un fongicide efficace.

Lutte chimique

Il est recommandé d’opter pour un fongicide foliaire qui doit être utilisé selon les précautions d’emploi. Il existe différents modes d’action des produits anti-mildiou : fongicides de contact comme les dithiocarbamates (produits à base de cuivre et autres), fongicides pénétrants, diffusants ou systémiques.

La quantité de produit utilisée doit être raisonnable et surtout, elle doit dépendre du niveau de risque d’infection, de la sensibilité de la variété cultivée et de la résistance des mildious locaux. Le champignon est parfois résistant aux fongicides systémiques ou monocibles utilisés dans des parcelles dans lesquelles le mildiou est déjà présent.

Il est nécessaire de continuer le traitement fongicide jusqu’à la récolte car le fongicide doit protéger la plante jusqu’à sa destruction complète !

Fuente: http://www.agrimaroc.ma/mildiou-pomme-terre/


Te puede interesar